НАЧАЛО  



  ПУБЛИКАЦИИ  



  БИБЛИОТЕКА  



  КОНТАКТЫ  



  E-MAIL  



  ГОСТЕВАЯ  



  ЧАТ  



  ФОРУМ / FORUM  



  СООБЩЕСТВО  







Наши счётчики

Яндекс цитування

 

      
Институт стратегического анализа нарративных систем
(ИСАНС)
L'institut de l'analyse strategique des systemes narratifs
(IASSN)
Інститут стратегічного аналізу наративних систем
(ІСАНС)



статья

Qu'est-ce que la politique?

Mohamed Nabil (Journaliste au Canada )
hikmat@swissinfo.org

1-Introduction
Mon article vise a aborder la question de l'essence de la politique afin de preciser les fins ainsi que la signification de la politique. On peut s'appuyer sur les activites politiques qui se produisent dans la societe en regroupant les fondements de la politique autour de trois elements : la relation du pouvoir, la fin de la politique et le lien social.

2-Relation du pouvoir
Il y a plusieurs auteurs contemporains qui ramenent la politique a la notion de pouvoir, comme Robert Dahl aux Etats-Unis, ou Raymond Aron en France, qui s'accordent pour considerer que la politique est l'exercice du pouvoir. Pour reprendre la formulation de R. Dahl : " un systeme politique est n'importe quel ensemble constant de rapports humains qui impliquent, dans une mesure significative, des relations de pouvoir, de gouvernement ou d'autorite ". (1)
Il est a noter que tout rapport social touche sans doute au phenomene du pouvoir. De plus, la notion de pouvoir se retrouve dans toutes les societes. Elle n'est pas limitee aux appareils de l'Etat. Il s'agit d'un passage du pouvoir enjeu au pouvoir en jeu qui a une perspective interactionniste : le pouvoir tire son sens des relations entre les acteurs. R. Dahl met l'accent sur ce caractere relationnel : " un rapport entre des acteurs par lequel l'un d'entre eux amene les autres a agir autrement qu'ils ne l'auraient fait sans cela"(2)

Dans les rapports sociaux, l'influence du pouvoir politique joue un role majeur. Pourtant, il est important de differencier l'influence du controle. Selon Andre-J.Belanger et Vincent Lemieux, le controle est plutot " une relation sociale par laquelle un acteur (le controleur) parvient a imposer, restreindre ou empecher une action, c'est a dire un comportement d'un autre acteur (le controle) " (3)
Neanmoins, la definition du politique par le social reste insuffisante; le pouvoir reposant sur les relations sociales n'est pas le seul. Au fond, il y a plusieurs elements pour designer la conception du pouvoir. Il y a par exemple la theorie marxiste, selon laquelle l'activite sociale " se trouvait dans une dependance plus au moins voilee, mais totale et reelle par rapport au pouvoir economique". (4) On peut ajouter que le pouvoir traduit la capacite d'un acteur a realiser ses interets propres dans le cadre des relations avec d'autres acteurs. Par consequent, le pouvoir devient " la capacite d'une classe sociale de realiser ses interets objectifs specifiques ". (5)
La conception des interets objectifs appelant les rapports de production et la relation qui les compose (propriete economique- possession), se traduit sous la forme des pouvoirs de classe etant constitutivement lies et legitimes par les rapports politiques et ideologiques. Ces derniers se transforment, d'apres la theorie marxiste, dans la bureaucratie de l'Etat. Il s'agit des appareils de l'Etat qui " materialisent et concentrent des rapports de classe, rapports que recouvre precisement le concept pouvoir ". (6)
La politique met en scene des forces et des acteurs porteurs d'interets qui sont reels et concrets, comme les mouvements sociaux, les classes sociales, les groupes d'interet et les partis politiques. Mais il y a aussi des acteurs ecartes. En guise d'exemple, l'opinion publique fabriquee, mobilisable, qui n'est surement pas celle des sondeurs, ni le resultat d'une construction statistique.
L'invention d'une opinion n'est pas non plus le fruit purement interne de l'individu : il est rare qu'un individu cree une idee totalement originale, car il est en permanence sous l'influence de son milieu social, de sa culture et des idees de son epoque. L'invention d'une opinion est plutot le fruit du travail des sondeurs, elle repose sur trois postulats contestables : " L'universalite des opinions, l'egalite des opinions, l'egale pertinence des questions posees ". (7)
La fabrication d'opinion est un fait majeur. C'est par elle desormais que se cree le besoin de lien social : creer le lien social, c'est opiner dans le meme sens, c'est partager une meme opinion. Selon John Crespi " une communaute d'opinion exige des relations et interactions favorisant le developpement d'une conscience commune". (8)
Enfin, l'impact de l'opinion publique au sein de l'espace politique est limite. Susan Herbst met bien en relief les limites exercees par l'opinion publique sur les concepteurs politiques. Pour une tres grande majorite des participants a son enquete, " l'opinion publique a laquelle ils pretent attention, est traduite par les positions articulees et portees par les groupes et lobbyistes, et par le contenu des medias en tenant compte des distorsions qu'ils vehiculent ".(9)

3-La fin de la politique
La crise de la politique est un grand theme aborde par les philosophes, les sociologues et les politologues ayant une grande conscience des enjeux lies a l'action dans le domaine public. Neanmoins il est interessant de voir quelles sont les differentes formes de critique de la politique.
La crise de la politique est ancienne, elle existe depuis la naissance de la philosophie. Les philosophes sceptiques etaient generalement hostiles a toute forme d'engagement dans le domaine politique. Ils temoignaient d'une indifference qui etait censee leur permettre d'acceder au bonheur veritable. Cette crise, actuellement de nouveau mediatisee, est inquietante. Si l'apocalypse fut annonce depuis une quarantaine d'annees, (a titre d'exemple : La fin du social [Jean Baudrillard, 1982], La fin du politique [Pierre Birnbaum, 1975], etc.) en revanche, Bernard Crick considere " les vertus de la politique comme une grande activite de la civilisation humaine. "(10) Il ajoute que " la politique n'est pas une doctrine comme le conservatisme, le liberalisme, le socialisme ou bien le nationalisme, mais elle peut contenir la plupart de ces elements. "(11)
Pour traverser la couche du scepticisme, Jean-Louis Missika propose de " parvenir a ce que les citoyens acceptent de consacrer un peu d'attention a ces informations et il faut le faire avec perseverance et honnetete. La reconquete d'une credibilite de la politique sera une longue patience ". (12)

4-Le lien social entre le conflit et la negociation
Dans toutes les societes, l'ensemble des classes sociales est caracterise par certains conflits. Le rapport entre ces conflits et la societe porte deux conceptions : " la premiere, depuis Aristote, estime que l'homme est par nature un etre social, un animal politique, il vit naturellement en societe et il a besoin des autres pour accomplir son humanite. La deuxieme presuppose un etat de nature, anterieur a la societe (Rousseau et Hobbes)". (13)
Dans cette double conception, la politique joue le role d'agir dans la societe, ce qui implique le conflit. Dans ce sens, Max Weber definit le conflit comme " une activite qui se rapporte au comportement d'autrui, par rapport auquel s'oriente son deroulement " (14)
Il faut souligner que la lutte de classes sociales provoque sans cesse des conflits et des guerres. Le recours a la violence dans les conflits et les rapports des forces desequilibres est devenu une norme sociale. La negociation reste un modele pour gerer les conflits, et son enjeu est donc de " menager des espaces pluriels de confrontation ". (15) La politique est l'activite organisatrice de la vie en commun avec le Bien comme objectif. Elle s'appuie couramment sa legitimite sur l'affirmation d'un interet commun. Mais elle a pour cadre des systemes de domination, car elle se realise dans des systemes structures de relations. La politique vise aussi l'integration toujours en coexistence avec la domination.
Pour Julien Freund, la resolution des problemes politiques devient une gestion et " la politique est l'activite sociale qui se propose d'assurer par la force, generalement fondee sur le droit, la securite exterieure et la concorde interieure d'une unite politique particuliere en garantissant l'ordre au milieu de luttes qui naissent de la diversite et de la divergence des opinions et des interets ". (16)
En resume, ce processus de gestion des conflits renvoie a l'organisation des relations conflictuelles entre acteurs sociaux et politiques, qui menent a la reconnaissance de leurs differends et de leurs differences et a l'acceptation des normes et des regles qui, par voie de constitutionnalisation, encadrent la reciprocite necessaire de ces acteurs.

5-Conclusion
Il est evident que l'essence de la politique repose sur plusieurs conceptions differentes, ce qui rend la definition de la politique ambivalente. D'une part, la politique est un exercice de pouvoir qui tire son sens des relations entre les acteurs. D'autre part, elle legalise, par le biais des rapports politiques, la bureaucratie de l'etat. En outre, l'apocalypse des fins, dont celle de la politique, ne nie pas l'importance de la politique dans la societe.
La politique joue le role d'agir dans la societe, elle gere les conflits dans le but d'atteindre le bien commun. En meme temps, elle est en coexistence avec la domination.


BIBLIOGRAPHIE
1- Robert Dahl, L'analyse politique contemporaine, Paris, Editions Robert Laffont, Coll.Science nouvelle, 2e edition, 1973 (1963), p. 28 (" Qu'est-ce que la politique? ").

2- Robert Dahl, L'analyse politique contemporaine, Paris, Editions Robert Laffont, Coll.Science nouvelle, 2e edition, 1973 (1963), p. 35 (" Qu'est-ce que la politique? ").

3-Andre-J. Belanger et Vincent Lemieux, Introduction a l'analyse politique, Montreal, Les Presses de l'Universite de Montreal, 1996, p.34.

4- Jean-Luc Chabot, Introduction a la politique, Paris, Presses universitaires de France, Coll. Droit fondamental, 1991, p. 24 (" Le phenomene politique est l'une des formes du pouvoir. ").

5- Nicolas Poulantzas, Les classes sociales dans le capitalisme aujourd'hui, Paris, Editions du Seuil, Coll. Politique, 1974, p. 34 (" Les classes sociales et leur reproduction elargie ").

6-Nicolas Poulantzas, Les classes sociales dans le capitalisme aujourd'hui, Paris, Editions du Seuil, Coll. Politique, 1974, p. 23-24 (" Les classes sociales et leur reproduction elargie ").

7-Pierre Bourdieu, Questions de sociologie, Paris, Les Editions de Minuit, Coll. Documents, 1980, p. 222 (" L'opinion publique n'existe pas ").

8-Irving Crespi, The Public Opinion Process : How the People Speak, Mahwah (NJ), Lawrence Erlbaum Associates, LEA's Communication Series, 1997, pp. 48-49 (" Collective Opinion as a Social Force ").
9- Susan Herbst, Reading Public Opinion. How Political Actors View the Democratic Process, Chicago, The University of Chicago Press, Coll. Studies in Communication, Media, and Public Opinion, 1998, p. 52, 64 (" Policy Experts Think about Public Opinion, Media, and the Legislative Process ").

10-Bernard Crick, In Defense of Politics, New York, Continuum, 5e edition, 2000 (1962), p. 15.

11-Bernard Crick, In Defense of Politics, New York, Continuum, 5e edition, 2000 (1962), p. 15, 16.

12-Jean-Louis Missika, " Les faux-semblants de la "depolitisation". Notes sur l'evolution de l'opinion francaise ", Le Debat, n? 68, janvier-fevrier 1992, pp. 16-17.

13-Cristian Thuderoz, Negociations. Essai de sociologie du lien social, Paris, Presses universitaires de France, Coll. Le sociologue, 2000, p. 52-53.

14-Cristian Thuderoz, Negociations. Essai de sociologie du lien social, Paris, Presses universitaires de France, Coll. Le sociologue, 2000, p. 51.

15-Cristian Thuderoz, Negociations. Essai de sociologie du lien social, Paris, Presses universitaires de France, Coll. Le sociologue, 2000, p. 94.

16-Julien Freund, Qu'est-ce que la politique, Paris, Editions Sirey/Editions du Seuil, Coll. Points-Politique, 1965, p.175 (" Conclusion ").

nationalvanguard



 

   
вверх  Библиография г. Ивано-Франковск, Группа исследования основ изначальной традиции "Мезогея", Украина


Найти: на:
Підтримка сайту: Олег Гуцуляк goutsoullac@rambler.ru / Оновлення 

  найліпше оглядати у Internet
Explorer 6.0 на екрані 800x600   |   кодування: Win-1251 (Windows Cyrillic)  


Copyright © 2006. При распространении и воспроизведении материалов обязательна ссылка на электронное периодическое издание «Институт стратегических исследований нарративных систем»